Publicité

Guerre en RDC: au moins 100 civils tués depuis fin août (ONG)

Les combats entre les rebelles de Laurent Nkunda et l'armée congolaise, qui ont repris depuis fin août dans le nord-est de la République démocratique du Congo (RDC), ont fait au moins 100 morts parmi les civils, ont affirmé vendredi plusieurs ONG internationales.

"Au moins 100 civils ont été tués et plus de 200 blessés depuis que les affrontements ont repris fin août 2008 entre les forces du commandant rebelle Laurent Nkunda et les soldats de l'armée congolaise", estiment ces ONG, dont Human Rights Watch (HRW) et Oxfam, dans un communiqué commun reçu à Kinshasa.

Il s'agit du premier bilan communiqué de source indépendante pour ces combats, les deux parties en conflit ayant refusé jusqu'à présent de faire état de leurs pertes.

"La plupart des civils qui ont été tués ont été piégés dans des zones de combat, incapables de fuir, tandis que d'autres ont été délibérément tués par des combattants", ajoutent les organisations non gouvernementales.

Les combats entre le Congrès national pour la défense du peuple (CNDP) de Laurent Nkunda et l'armée congolaise sont récurrents dans la province congolaise du Nord-Kivu (est) depuis l'apparition officielle de cette rébellion en 2006. Les affrontements ont repris à grande échelle depuis fin août.

Ils ont provoqué le déplacement d'environ 250.000 personnes, qui dépendent de l'aide internationale, en partie paralysée par la poursuite actuelle des affrontements. (CLA)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés