Guinée: l'opposition demande une "force de paix"

Les "forces vives" de Guinée -partis d'opposition, syndicats, société civile- ont souhaité qu'une "force de paix" internationale soit envoyée dans leur pays pour protéger la population contre sa propre armée "déchaînée".

Evoquant la répression de la manifestation de lundi contre "l'usurpation du pouvoir" par les militaires qui a fait, au moins 56 civils selon la junte, plus de 150 selon l'ONU, le Forum des forces vives affirme que les manifestants se sont trouvés "piégés, brutalisés, humiliés, violentés, violés, poignardés et tués par des escadrons drogués de l'armée". Les responsables du massacre sont en premier lieu "le capitaine Moussa Dadis Camara, chef de la junte" et "le général Sékouba Konaté, ministre de la Défense", indique le communiqué.

(NLE)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés