Honduras: le Congrès nomme Roberto Micheletti nouveau président

Le président du Congrès du Honduras Roberto Micheletti a été désigné dimanche par le parlement nouveau chef de l'Etat de ce pays d'Amérique centrale, en remplacement de Manuel Zelaya, arrêté et expulsé au Costa Rica par les militaires.

Le Congrès a décidé à l'unanimité de "désavouer" M. Zelaya, en raison de "sa conduite manifestement irrégulière", de ses "violations répétées de la Constitution et des lois" et de son "non-respect des résolutions et décisions des organes institutionnels".

Il a par conséquent décidé de lui "retirer la charge de président de la République du Honduras", et de nommer à sa place le président du parlement Roberto Micheletti jusqu'au 27 janvier 2010, date fixée pour la fin du mandat de M. Zelaya par la Constitution.

Ce dernier, élu pour un mandat de quatre ans non renouvelable, avait convoqué ce dimanche une consultation populaire, jugée illégale par la Cour Suprême, pour ouvrir la voie à une révision de la Constitution lui permettant de briguer un deuxième mandat le 29 novembre.

M. Zelaya a déclaré dimanche depuis San José qu'il se considérait toujours président du Honduras, démentant catégoriquement avoir démissionné, contrairement à ce qu'avait affirmé précédemment le secrétaire du Congrès. (CYA)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés