Publicité
Publicité

HP: accord à l'amiable de l'ex-PDG avec son accusatrice

L'ex-PDG de Hewlett-Packard (HP), Mark Hurd, a passé un accord à l'amiable avec l'ancienne sous-traitante du numéro un mondial des ordinateurs qui l'accusait de harcèlement sexuel, a annoncé le Wall Street Journal sur son site internet dimanche.

Selon le quotidien, qui cite des sources proches du dossier, l'accord a été trouvé jeudi, à la veille de l'annonce surprise du départ de M. Hurd du groupe informatique.

Les termes financiers de l'accord ne sont pas révélés mais selon le quotidien, ils n'impliquent pas de versement monétaire de la part de HP à l'ancienne sous-traitante.

L'avocate de l'accusatrice, Gloria Allred, n'a pas commenté ces informations. Une porte-parole de HP n'était pas joignable dimanche.

M. Hurd a démissionné brutalement vendredi à la suite d'accusations de harcèlement sexuel par une sous-traitante de HP qui ont entraîné une enquête interne.

Celle-ci n'a pas conclu que M. Hurd avait enfreint le code de l'entreprise sur le harcèlement sexuel mais qu'il avait une relation "personnelle et proche" avec cette sous-traitante qu'il aurait dû révéler.

En outre, l'enquête a jugé que l'ex-PDG avait réalisé des dépenses et transformé des notes de frais pour masquer la nature de sa relation avec la sous-traitante.

M. Hurd quitte de son côté HP avec des indemnités de licenciement et primes en actions du groupe représentant au total quelque 28 millions de dollars.

(MPK)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés