"Il faut reprendre le dialogue" (Onkelinx)

Le dialogue communautaire doit reprendre, estime la vice-premier ministre et ministre des Affaires sociales Laurette Onkelinx (PS), dans un entretien accordé à la Libre Belgique de ce samedi.

"Il faut un discours vérité", indique-t-elle, "la nomination des bourgmestres francophones est une blessure à la démocratie et la scission de BHV est totalement inacceptable" mais "l'autre vérité est qu'il faut avancer dans les négociations. Car à défaut d'accord, les francophones n'en sortiront pas gagnants".

"Les Flamands doivent savoir qu'il n'y aura pas de réforme importante de l'Etat sans que le dossier bruxellois ne soit bouclé", ajoute-t-elle. "Il ne faut pas céder, mais il faut avancer parce que la Belgique en a besoin".

Selon Laurette Onkelinx, la reprise du dialogue doit se faire en deux temps. "Voir ce que l'on peut déjà engranger dans un premier paquet amélioré avec des décisions qui peuvent également être favorables aux francophones. Puis, une fois la confiance établie, amplifier le processus et avoir, pour Bruxelles-Hal-Vilvorde, une situation acceptable pour tout le monde".

(MJN)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés