Il y a 65 ans, Hiroshima était foudroyée par le feu nucléaire

Le 6 août 1945, la ville japonaise d'Hiroshima était foudroyée, en tout début de matinée, par "Little Boy", la première bombe nucléaire de l'histoire utilisée contre une ville. L'explosion équivalente à 15.000 tonnes de TNT devait raser instantanément cette ville qui comptait un peu moins de 400.000 habitants en 1945. 75.000 personnes ont été tuées sur le coup.

Plusieurs semaines après le bombardement nucléaire, des milliers de personnes sont décédées des suites de leurs blessures et des radiations. Certaines estimations portent à plus de 200.000 le nombre de victimes totales.

La ville fut presque totalement détruite. Soixante-cinq plus tard, le Genbaku Dome, l'un des seuls bâtiments ayant résisté à l'explosion, témoigne de cet épisode dramatique et s'insère dans un parc dédié à la paix.

Le bombardement d'Hiroshima par l'arme nucléaire était un choix politique des USA qui ne voulaient pas s'engager dans un combat direct au Japon et qui voulaient surtout mettre un terme au conflit en Asie qui risquait de se prolonger inutilement.

L'attaque d'Hiroshima fut suivie par le bombardement atomique de Nagasaki le 9 août 1945. Environ 40.000 personnes ont été tuées directement par "Fat Man", la bombe au plutonium utilisée contre cette ville.

(DEF)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés