Publicité
Publicité

Il y a cinq ans, la canicule faisait près de 15.000 morts en France

Le 10 août 2003, après une semaine de chaleur record, l'urgentiste d'un hôpital parisien, Patrick Pelloux, dénonce une "hécatombe" qui a fait, selon lui, 50 morts en quatre jours en Ile-de-France et interpelle le gouvernement dont les principaux responsables ont quitté Paris.