Inondations au Pakistan: l'Unicef va tripler son appel de fonds

Le Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef) a annoncé jeudi qu'il allait tripler son appel de fonds pour secourir les millions de victimes des inondations au Pakistan.

"Nous estimons maintenant que nous avons besoin d'au moins 141 millions de dollars (109 millions d'euros) pour nous occuper du nombre (de personnes) que nous souhaitons aider", a indiqué le directeur de l'Unicef pour l'Asie du sud, Daniel Tool, lors d'une téléconférence avec des journalistes à Genève.

Il a indiqué que sur les 15 à 20 millions de personnes touchées par les pluies torrentielles de la mousson près de 7,5 millions étaient "très affectées".

L'Unicef doit encore convaincre les donateurs. Sur les 47 millions de dollars demandés le 11 août dans le cadre de l'appel de fonds de l'ONU de 460 millions, l'organisation n'a reçu que 8 millions de fonds et 38 millions de promesses de dons.

L'Unicef estime que 900.000 habitations ont été endommagées ou détruites. Et près de 3,5 millions d'enfants sont exposés à un risque élevé de maladies liées à l'eau, selon l'ONU.

"La situation concernant la santé est très grave", a-t-il spécifié, soulignant que la chaleur risquait de favoriser l'apparition de paludisme dans un pays où le choléra est endémique.

Les inondations ont tué jusqu'ici près de 1.500 personnes, selon les chiffres officiels.

Selon le gouvernement pakistanais, environ un quart du pays aurait été affecté par les inondations, décrites comme "la pire catastrophe de l'histoire du Pakistan" par le Premier ministre Yousuf Raza Gilani.

(OSN)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés