Intégration des Roms: Milquet pointe l'expérience positive des médiateurs

La ministre fédérale de l'Egalité des chances, Joëlle Milquet, a pointé mardi les résultats positifs obtenus par les médiateurs pour mieux intégrer les communautés roms. Elle s'exprimait dans le cadre de la présidence belge de l'UE, à l'occasion d'une audition sur le sujet organisée au Parlement européen.

Selon Mme Milquet, l'Union européenne "a graduellement, mais hélas trop lentement, pris conscience de la gravité de la situation des Roms ces dernières années".

La ministre a rappelé notamment que la question des Roms avait été évoquée au cours de plusieurs événements politiques organisés sous présidence belge, un exemple selon elle du "mainstreaming" (le fait de rendre une politique prioritaire, ndlr) décidé par le trio de présidences Espagne-Belgique-Hongrie.

La "propagation des bonnes pratiques" au niveau européen constitue une bonne façon d'améliorer le sort des Roms, selon elle. "Plusieurs projets ont montré que les médiateurs, d'origine rom ou non, ont produit de bons résultats, même si leur travail nécessitent beaucoup de temps et d'efforts. Sans dénigrer les autres projets, je crois qu'il est intéressant pour les Etats membres, d'investir dans cette forme de soutien aux Roms", a souligné Mme Milquet.

La formation de médiateurs pour faciliter l'intégration des communautés roms marginalisées est en effet une approche qui a le vent en poupe. Le mois dernier, le Conseil de l'Europe a par exemple annoncé la mise en place d'un programme de formation de plus de 400 médiateurs.

(WAE)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés