Intempéries en Amérique centrale: arrêt des recherches au Guatemala

Les secours ont interrompu définitivement mardi leurs recherches de 15 personnes portées disparues au Guatemala, après les pluies torrentielles qui ont fait plus de 50 morts et des centaines de milliers de sinistrés dans ce pays et dans le sud du Mexique.

"Les opérations de recherche ont été abandonnées, en raison du mauvais état du terrain, rendu instable à cause de la grande quantité d'eau tombée, et parce que nous ne souhaitons pas mettre en danger les secouristes", a déclaré à l'AFP le porte-parole de la Coordination pour la lutte contre les catastrophes (Conred), David de Leon.

"Quinze personnes sont toujours portées disparues", a-t-il ajouté, maintenant ainsi le bilan officiel de 45 morts et 15 disparus au Guatemala.

Jusqu'à l'interruption des recherches, les équipes de secours avaient retrouvé 25 corps sous des tonnes de boue et de pierre à Solola (ouest).

La plupart des victimes sont des indiens Parraxim emportés par une seconde coulée de boue samedi, alors qu'ils étaient venus porter secours à des automobilistes et des piétons emportés au fond d'un ravin de 300 mètres de profondeur par un glissement de terrain.

Un autre torrent de boue avait enseveli samedi un autobus dans l'ouest du pays, faisant douze morts. Huit autres personnes ont trouvé la mort dans le reste du Guatemala, qui vit cette année sa pire saison des pluies (mai-novembre) depuis 60 ans, selon les autorités.

(JDO)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés