Irak: élections législatives cruciales sous la menace d'Al-Qaïda

Les Irakiens participent dimanche à un scrutin législatif capital pour l'avenir de leur pays, au milieu d'impressionnantes mesures de securité pour faire face aux menaces d'Al-Qaïda.

Environ 19 millions d'électeurs désigneront les 325 députés pour un mandat de quatre ans durant lequel les 96.000 soldats américains quitteront définitivement l'Irak.

Des centaines de milliers de militaires et policiers sont déployés pour protéger les 46.000 bureaux de vote du pays.

"Quiconque sortira de chez lui pour participer (au scrutin), défiant la loi de Dieu et ses mises en garde claires, s'expose à sa colère et à toute sorte d'armes des moujahidines", a averti Al-Qaïda dans un communiqué vendredi.

Ces législatives, qui interviennent après quatre ans ans de violences communautaires, doivent consacrer l'hégémonie politique des chiites, qui représentent près de 60% de la population.

Elles devraient voir aussi une large participation des sunnites, qui avaient boycotté le précédent scrutin de 2005, amers d'avoir perdu le pouvoir qu'ils détenaient depuis la création de l'Irak en 1920.

Douze coalitions et 74 partis sont en lice mais deux listes sont données favorites: l'une ayant une forte connotation religieuse chiite, "l'Alliance pour l'Etat de droit" du Premier ministre Nouri al-Maliki, et l'autre résolument laïque, le Bloc Irakien, dirigé par l'ancien chef du gouvernement Iyad Allawi.

(KWO)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés