Irak: FIJ dénonce la condamnation "disproportionnée" du lanceur de chaussures

La condamnation à trois ans de prison du journaliste irakien Mountazer al-Zaïdi, qui avait lancé ses chaussures à la tête de George W. Bush, est "disproportionnée" et "regrettable", estime jeudi la Fédération internationale des journalistes (FIJ) dans un communiqué.

"Cette condamnation est largement disproportionnée", juge Aidan White, secrétaire générale de la fédération qui dit regrouper plus de 600.000 journalistes dans plus de 100 pays.

"Le journaliste a fait une grave erreur, mais c'était quelque chose qui pouvait être réglé de manière interne et pas amené devant une cour", ajoute-t-il.

"La réponse irakienne est regrettable et nous appelons à la clémence et à la réduction de la condamnation en appel (...). Il a déjà été emprisonné trop longtemps pour cette affaire", déclare-t-il encore.

Mountazer al-Zaïdi, le journaliste irakien de 30 ans rendu célèbre dans le monde entier pour avoir lancé ses chaussures à la tête de George W. Bush, alors président des Etats-Unis, a été condamné jeudi à Bagdad à trois ans de prison par la Cour criminelle centrale d'Irak. (FLO)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés