Irak: le gouvernement interdit les visites organisées sur la tombe de Saddam

Le gouvernement irakien a interdit lundi les visites organisées sur la tombe de l'ancien président Saddam Hussein, enterré dans son village natal de Awja, près de Tikrit.

Capturé en décembre 2003, Saddam Hussein a été pendu le 30 décembre 2006, après avoir été condamné pour crimes contre l'humanité, pour la mort de 148 villageois chiites arrêtés, jugés et exécutés dans les années 80 après une tentative d'assassinat contre lui.

Les deux fils de Saddam, Oudaï et Qoussaï, tués en juillet 2003 à Mossoul par l'armée américaine, reposent aussi à Awja, tout comme trois dignitaires du régime condamnés à mort avec Saddam Hussein.

Il s'agit de Barzan Ibrahim al-Hassan (al-Tikriti), demi-frère du président déchu et son conseiller, Awad Ahmed al-Bandar, ex-président du tribunal révolutionnaire, et Taha Yassine Ramadan, l'ancien vice-président irakien.

(GFR)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés