Irak: plus de 20.000 civils et 900 GI's tués en 2007

2007 restera une année noire pour les troupes américaines en Irak qui ont perdu quelque 900 effectifs, soit les pertes les plus élevées depuis l'invasion de ce pays au printemps 2003. De manière plus générale, la violence en Irak, y compris celle qui est imputable à la coalition dirigée par les Etats-Unis et aux groupes paramilitaires, a provoqué la mort de près de 24.000 civils irakiens en 2007, selon Iraq Body Count (IBC), un groupe indépendant dressant le bilan des victimes de la violence dans ce pays.

Selon un rapport publié mardi par IBC, dont les données proviennent de recoupements d'informations recueillies auprès des organismes de presse, des morgues, des hôpitaux, des ONG et d'autres sources, il y a eu en 2007 22.586 à 24.159 morts violentes de civils en Irak.

L'initiative de créer de l'IBC a été prise en janvier 2003 par des bénévoles de Grande-Bretagne et des Etats-Unis afin de mesurer les conséquences de l'intervention conduite par les Etats-Unis en Irak ainsi que le niveau général de la violence dans ce pays.

L'IBC indique qu'au premier janvier 2008, le bilan total des morts violentes de civils irakiens se situe entre 81.174 et 88.585 morts depuis l'invasion de l'Irak, en mars 2003.

(GFR)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés