Irak: quatre morts, dont un policier, dans des attentats

Quatre personnes, dont un policier de la circulation et un changeur, ont été tués lundi en Irak, ont indiqué des sources des services de sécurité.

A Bagdad, un agent de la circulation et un civil ont été tués par l'explosion lundi d'une bombe placée à l'entrée d'un poste de police dans l'ouest de Bagdad, a indiqué une source du ministère de l'Intérieur.

Dix autres personnes ont été blessées, dont sept policiers de la circulation, à Ghazaliya, a-t-il ajouté.

Depuis le mois de juillet, les agents de la circulation sont la cible de tirs et d'explosions dans la capitale où les embouteillages deviennent de plus en plus monstrueux.

Ces policiers, qui ne portaient pas de gilets pare-balles et n'étaient armés que d'un pistolet, ont commencé à s'équiper de kalachnikov depuis quelques jours.

Par ailleurs, dans la riche ville pétrolière de Kirkouk, à 240 km au nord de Bagdad, un changeur kurde a été abattu dans son magasin par des inconnus qui ont pris la fuite, a affirmé la police.

A Baqouba, à 60 km au nord de Bagdad, un civil a été tué et quatre ont été blessés par une bombe cachée sur le bord de la route et à Saklawiya, à 60 km à l'ouest de Bagdad sur l'autoroute reliant l'Irak à la Jordanie, un conducteur et un policier ont été blessés par l'explosion d'un camion citerne contre lequel avait été placée une bombe magnétique, a également dit la police. (GFR)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés