Iran: le Conseil des Gardiens exclut l'annulation du scrutin présidentiel

Le Conseil des Gardiens de la constitution, chargé de superviser les élections et de valider ses résultats, a exclu une annulation de la présidentielle du 12 juin en Iran comme le réclame le candidat malheureux Mir Hossein Moussavi.

"Heureusement, lors de la récente élection présidentielle, nous n'avons constaté aucune fraude ou infraction majeure. Par conséquent, il n'y pas de possibilité d'une annulation" du scrutin, a déclaré le porte-parole de cette instance Abbas Ali Kadkhodaie, selon la télévision en langue anglaise Press TV, qui dépend de la télévision d'Etat.

M. Kadkhodaie a affirmé qu'"aucune des plaintes des candidats n'avait été acceptée par le Conseil", a rapporté mardi pour sa part le quotidien gouvernemental Iran.

Lundi déjà, il avait affirmé qu'il y avait eu lors du scrutin du 12 juin plus de votes que d'électeurs potentiels dans cinquante districts, mais que cela n'aurait pas d'"influence importante" sur le résultat final.

(GFR)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés