Italie: adoption définitive du budget 2011, marqué par la rigueur

Le parlement italien a adopté définitivement mardi soir le budget de rigueur pour 2011, avant que le sort du gouvernement de Silvio Berlusconi, ébranlé par sa rupture avec son ex-allié Gianfranco Fini, ne soit scellé le 14 décembre lors d'un vote de confiance.

La "loi de stabilité" a été votée par les sénateurs du Peuple de la Liberté de Silvio Brlusconi, de son allié la Ligue du Nord et du nouveau parti de son ex-allié, le président de la Chambre Gianfranco Fini, Futur et Liberté (FLI), tandis que l'opposition (Parti démocrate et Italie des Valeurs) a voté contre.

Les "oui" ont été 161, les "non" 127. Cinq sénateurs se sont abstenus.

L'adoption du budget au Sénat était programmée au plus tard le vendredi 10 décembre afin de laisser la place aux débats politiques et à un vote sur des motions de censure prévu mardi 14 qui scellera le sort du gouvernement de Silvio Berlusconi.

Ce budget est basé sur le canevas de la cure d'austérité de 25 milliards d'euros portant sur 2011 et 2012, qui a été adoptée en juillet.

Ce plan d'austérité impopulaire doit permettre à Rome de réduire son déficit public à 3,9% du PIB en 2011 et 2,7% en 2012 contre 5,3% en 2009 afin de rassurer les marchés, alors que la dette italienne est l'une des plus élevées du monde et devrait atteindre 118,5% du PIB cette année.

(MPK)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés