Publicité
Publicité

Italie: enquête de justice sur une enseigne imitant celle d'Auschwitz

La justice italienne a ouvert une enquête contre le directeur d'un petit aéroport de Trévise, dans le nord de l'Italie, qui avait fait ériger pendant plusieurs jours une enseigne à l'entrée de l'aérogare rappelant celle d'Auschwitz, rapporte dimanche l'agence Ansa.

"L'hypothèse est la violation de la loi Mancino" interdisant l'incitation à la haine raciale, a déclaré à l'agence Antonio Fojadelli, procureur de Trévise en charge de l'affaire.

Le président de l'aéroclub de Trévise, Francesco Montagner, avait exposé à l'entrée du club une enseigne avec l'inscription "Le vol rend libre", une allusion à l'inscription "Arbeit macht frei" ("Le travail rend libre") qui figurait à l'entrée du camp d'extermination nazi d'Auschwitz.

Il entendait ainsi protester contre des décisions de l'autorité de contrôle de l'aviation civile (Enac) qui, selon lui, pénalisait l'école de vol qu'il dirige.

Selon Ansa, l'enseigne a été enlevée dès samedi matin par les membres mêmes du club de vol. (EDR)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés