Italie/naufrage: le commandant voulait faire plaisir à un serveur du Giglio

Le commandant du Costa Concordia voulait faire un plaisir au responsable des serveurs originaire de l'île italienne du Giglio en passant près de ses côtes, selon le journal Corriere della Sera, qui revient sur la légèreté du commandant Francesco Schettino, et ses responsabilités dans le naufrage de vendredi soir.

D'après le quotidien paru lundi, le commandant de bord s'est adressé peu avant l'accident, au chef des serveurs, Antonello Tievoli, en le faisant appeler sur le pont. "Antonello, viens voir, nous sommes tout près de ton Giglio", a-t-il dit, selon des témoins cité par le journal.

Selon le Corriere, Tievoli aurait dû quitter le bateau pour un congé la semaine précédente, mais il avait dû rester à bord faute de remplaçant. Le commandant Schettino aurait voulu ainsi lui faire une faveur, en faisant passer l'immense paquebot près des côtes rocheuses de l'île toscane.

Tievoli est monté sur le pont supérieur, s'est penché sur le bastingage, a vu l'île s'approcher dangereusement: "attention, nous sommes extrêmement près de la côte", a-t-il dit au commandant. Mais l'impact est survenu immédiatement après, selon le Corriere.

Le chef des serveurs a livré son témoignage aux garde-côtes et devrait le répéter aux carabiniers, dans le cadre de l'enquête qui cherche à établir exactement les causes du sinistre, toujours selon ce journal.

Les sauveteurs ont découvert lundi matin un sixième corps dans l'épave du Costa Concordia. Il reste encore une quinzaine de disparus.

(PVO)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés