Jorge Carlos Fonseca investi quatrième président du Cap-Vert

Jorge Carlos Fonseca, vainqueur de l'élection présidentielle du 21 août au Cap-Vert, a prêté serment vendredi comme quatrième chef de l'Etat de cet archipel lusophone d'Afrique de l'Ouest réputé modèle de démocratie sur le continent africain.

"Nous pourrons dire que notre pays a vaincu la misère lorsqu'il n'y aura plus aucun Capverdien pauvre dans le pays et que nous serons en mesure de fournir du travail à ceux qui veulent travailler" et après avoir "réduit les inégalités", a déclaré M. Fonseca, 60 ans, responsable du Mouvement pour la démocratie (MPD, libéral) au cours de la cérémonie de son investiture à l'Assemblée nationale à Praia.

Il a affirmé se préparer à faire face pendant son mandat de cinq ans à "des moments difficiles" mais être prêt à relever les défis comme "le chômage, la pauvreté, l'insécurité, les problèmes énergétiques, l'endettement de l'Etat", les difficultés des "entreprises et des familles et la crise des valeurs".

Costume sombre, chemise blanche, Jorge Carlos Fonseca a reçu l'écharpe présidentielle symbolique des mains du président de l'Assemblée nationale capverdienne, Basilio Mosso Ramos, en présence de son prédécesseur, Pedro Pires, qui a dirigé le pays pendant dix ans (2001-2011).

Il est le quatrième président du Cap-Vert depuis l'indépendance, en 1975. Il a été précédé par Aristides Pires (1975-1991) - actuellement en convalescence au Portugal où il a été évacué pour des soins en juillet dernier -, puis Antonio Mascarenhas Monteiro (1991-2001) et ensuite Pedro Pires.

Selon les résultats officiels, Jorge Carlos Fonseca a remporté la présidentielle au second tour avec 54,16% des voix, Manuel Inocencio a eu 45,84% des suffrages.

((OCH))

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés