Publicité
Publicité

Karadzic tente de retarder son transfèrement à La Haye

Radovan Karadzic, l'ancien chef politique des Serbes de Bosnie inculpé de génocide, tentait mercredi, deux jours après son arrestation, de retarder son transfèrement devant la justice internationale à La Haye où il veut assurer lui-même sa défense.