Karzaï s'engage à respecter le processus constitutionnel

Le président afghan sortant Hamid Karzaï s'est engagé auprès du secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, à "respecter le processus constitutionnel" en cours dans son pays.

"Le secrétaire général s'est entretenu au téléphone ce matin avec M. Karzaï (...), il lui a demandé de respecter le processus constitutionnel et il a été satisfait de s'entendre dire par le président (afghan) qu'il respecterait pleinement l'ordre constitutionnel", a déclaré la porte-parole de M.Ban.

Cette annonce survient alors que l'incertitude règne toujours en Afghanistan sur les résultats finaux de l'élection présidentielle du 20 août et sur le point de savoir si un second tour sera organisé entre M. Karzaï et son principal rival, Abdullah Abdullah.

La commission chargée d'enquêter sur les fraudes à l'élection du 20 août a ordonné lundi l'invalidation d'un "certain pourcentage" de bulletins, ce qui, selon des observateurs du scrutin, contraindrait M. Karzaï à un second tour.

(NLE)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés