Kenya: 64 morts dans les émeutes post-électorales

Soixante-quatre personnes ont été tuées au Kenya dans les émeutes qui ont immédiatement suivi l'annonce dimanche après-midi de la réélection du président Mwai Kibaki, rejetée par son adversaire Raila Odinga dont une manifestation prévue lundi a été interdite.

Ces nouvelles victimes portent à au moins 84 le nombre de morts depuis le 27 décembre, jour des élections générales kényanes, selon un bilan établi de sources policières et auprès de la morgue de Kisumu. Ces violences à caractère politique sont les pires dans le pays depuis une tentative de coup d'Etat avortée en 1982.

A Kisumu, fief du candidat de l'opposition à la présidentielle Raila Odinga, les corps de 46 personnes, portant des marques de balles, se trouvaient lundi matin à la morgue de l'hôpital provincial, selon un des employés de la morgue.

Un couvre-feu a été imposé dans la ville de 06H00 à 18H00 par la police qui "a reçu l'ordre d'abattre" ceux qui le violerait, a indiqué un haut responsable policier sous couvert d'anonymat.

(GFR)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés