Publicité

Khmers rouges: ouverture des débats de fond au procès de "Douch"

Les débats sur le fond du dossier "Douch", l'ex-tortionnaire en chef présumé du régime ultra-communiste des Khmers rouges (1975-1979), se sont ouverts lundi au Cambodge.

"Aujourd'hui, au nom du peuple cambodgien et des Nations unies", la Cour "déclare ouverte l'audience relative à Douch", a annoncé le juge Nil Nonn.

Le procès de "Douch", parrainé par l'ONU, avait débuté le 17 février dernier, mais l'audience préliminaire, de courte durée, n'avait porté que sur des questions de procédure.

Sous les Khmers rouges, qui ont fait régner la terreur il y a trois décennies au Cambodge, l'accusé, Kaing Guek Eav, 66 ans, plus connu sous le nom de "Douch", commandait la prison de Tuol Sleng (S-21) où plus de 15.000 personnes ont été torturées et exécutées dans des "Killing Fields" voisins, aboutissement de vastes purges organisées par le régime de Pol Pot.

"Douch", ex-professeur de mathématiques converti au christianisme en 1996, bien après les horreurs commises par les Khmers rouges, est poursuivi pour crimes de guerre, crimes contre l'humanité, torture et meurtre avec préméditation.

Au cours de la semaine, l'accusé devrait en principe accepter sa responsabilité pour certaines des atrocités commises à l'époque des Khmers rouges. (CYA)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés