Kirghizstan: ouverture du scrutin pour des législatives sous haute tension

Les bureaux de vote ont ouvert dimanche au Kirghizstan pour l'élection du Parlement, un scrutin censé marquer l'avènement de la première démocratie parlementaire d'Asie centrale, mais qui se déroule sous haute tension après des violences meurtrières dans le pays ces derniers mois.

Le scrutin sera clos dimanche à 20H00 (16H00, heure belge) et les premiers résultats sont attendus lundi.

Le Parlement kirghize s'est vu doter de nouveaux pouvoirs lors d'un référendum en juin, qui avait suivi une sanglante révolution et des violences inter-ethniques meurtrières.

Ex-république soviétique très pauvre, mais située à un point stratégique qui lui vaut d'accueillir des bases militaires tant russe qu'américaine, ce pays de 5,3 millions d'habitants a renversé en avril le régime en place depuis 2005.

Une nouvelle Constitution a été adoptée en juin, qui supprime le système présidentiel, en vigueur dans les autres pays de la région, au bénéfice du Parlement.

Vingt-neuf partis sont en lice. Ce seront "les premières élections libres et démocratiques en vingt ans d'indépendance" de l'ex-république soviétique, avait déclaré samedi la présidente Rosa Otounbaïeva dans une adresse télévisée à la Nation.

Mme Otounbaïeva a été placée à la tête du pays, jusqu'au 31 décembre 2011, à la suite du soulèvement d'avril qui a renversé l'ex-président Kourmanbek Bakiev, au pouvoir depuis 2005.

Ce soulèvement, qui avait fait 87 morts, suivi de violences ethniques sanglantes dans le sud du pays, a fait craindre de nouvelles violences avec ces élections.

Mme Otounbaïeva a souligné avoir mobilisé toutes les structures publiques et privées disponibles pour assurer le déroulement pacifique du vote. (SLE)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés