Publicité
Publicité

L'Afrique du Sud plaide à l'ONU en faveur d'un siège au Conseil de sécurité

Invoquant l'héritage de Nelson Mandela, la ministre des Affaires étrangères sud-africaine Maite Nkoana-Mashabane a lancé un appel vendredi à l'ONU en faveur de l'élection de son pays au Conseil de sécurité en 2011-2012 en tant que membre non permanent.

A un moment où le monde entier se prépare à fêter dimanche la première "Journée internationale Nelson Mandela", à l'occasion du 92e anniversaire du héros de la lutte anti-apartheid, la ministre sud-africaine a pressé tous les membres de l'ONU de faire en sorte que son pays rejoigne le Conseil de sécurité.

"Nous demandons le soutien de tous les pays membres (de l'ONU) pour que l'Afrique du Sud redevienne un membre du Conseil de sécurité", a-t-elle dit à des journalistes depuis le siège de l'ONU à New York.

Cinq membres permanents, pourvus du droit de veto, siègent au Conseil de sécurité - Grande-Bretagne, Chine, France, Russie et Etats-Unis - et 10 membres non permanents, élus pour deux ans. L'Afrique du Sud a siégé au Conseil de sécurité pour la dernière fois en 2007-2008.

"Nous souhaitons au nom de Mandela continuer à contribuer et à oeuvrer pour la paix", pas seulement en Afrique mais dans le monde entier, a dit la chef de la diplomatie sud-africaine.

Dans le même temps, une session informelle de l'Assemblée générale de l'ONU a eu lieu vendredi à New York en honneur de Nelson Mandela. L'ONU a décidé en novembre de rendre hommage chaque 18 juillet à son combat pour la paix et la liberté. (CHN)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés