L'Aïd al-Adha tourne au carnage dans une mosquée pakistanaise

L'Aïd al-Adha, la plus importante fête des musulmans, qui rassemble les familles dans la joie, a tourné au carnage vendredi dans une mosquée de Charsadda, dans le nord-ouest du Pakistan, où un kamikaze a fait exploser une bombe, tuant au moins 50 personnes au moment le plus fort de la prière collective.

L'attentat suicide, le énième d'une vague sans précédent perpétrés dans le pays par les fondamentalistes proches d'Al-Qaïda et des talibans afghans, et qui a tué déjà près de 760 personnes en 2007, visait cette fois un notable local, Aftab Sherpao, qui était encore, il y a un peu plus d'un mois, le ministre de l'Intérieur du président Pervez Musharraf et, à ce titre, l'un des artisans et exécutants les plus acharnés de la lutte contre les terroristes islamistes.

Plusieurs heures après le drame, les ambulances continuaient leur va-et-vient, transportant les très nombreux blessés vers les hôpitaux de la région placés en état d'alerte.

(GFR)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés