Publicité
Publicité

L'armée défiée place Tahrir, deux mois après la chute de Moubarak

Quelques centaines de manifestants occupaient toujours dimanche matin la place Tahrir au Caire au lendemain d'affrontements qui ont fait un mort, mettant en évidence les tensions autour de l'armée accusée de freiner les réformes deux mois après la chute du président Moubarak.