Publicité

L'assistante d'un parlementaire britannique une "espionne" russe

Une jeune russe, assistante d'un député britannique, est sur le point d'être expulsée du Royaume-Uni, les services de sécurité du pays la soupçonnant d'être une espionne de Moscou, rapporte le Sunday Times.

Le MI5, le service de sécurité intérieure et du contre-espionnage britannique, a en effet estimé que Katia Zatuliveter, âgée de 25 ans, assistante de Mike Hancock, un député libéral démocrate de la chambre des Communes, est en fait un "agent dormant" opérant pour le compte des services de renseignement russes, révèle le journal.

Cette arrestation devrait être la première depuis la fin de la Guerre Froide impliquant une personne au sein du Parlement britannique et accusée de se livrer à des activités d'espionnage pour la Russie.

Selon le Sunday Times, le MI5 croit que cette attirante jeune femme a délibérément jeté son dévolu sur Mike Hancock, âgé de 64 ans, qui passe pour un homme politique pro-russe. Le député britannique a rejeté ces allégations, niant que son assistante soit une espionne.

Katia Zatuliveter, qui avait été l'objet d'une enquête approfondie avant de devenir l'assistante du député, a été arrêtée la semaine dernière par les services de police et d'immigration britanniques et placée dans un centre de sécurité en attendant son expulsion vers la Russie.

L'expulsion de Katia Zatuliveter pourrait à nouveau jeter un froid dans les relations diplomatiques entre la Grande-Bretagne et la Russie après le meurtre par empoisonnement du dissident russe Alexandre Litvinenko à Londres in 2006, écrit encore le journal. (SLE)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés