L'attentat contre les Gardiens de la révolution a fait au moins 41 morts

L'attentat suicide perpétré dimanche dans le sud-est de l'Iran a fait au moins 41 morts, dont plusieurs hauts commandants locaux du corps d'élite des Gardiens de la révolution, selon un dernier bilan donné lundi par un responsable du pouvoir judiciaire cité par l'agence Fars.

"Le dernier bilan des martyrs de l'attentat terroriste revendiqué par le groupe (rebelle sunnite Joundallah, ndlr) d'Abdolmaek Righi est de 41 morts", a déclaré le procureur général de Zahedan, Mohammad Marzieh, cité par Fars. Zahedan est le chef-lieu de la province de Sistan-Balouchistan, où l'attentat a a eu lieu.

L'agence de presse officielle Irna, citant une source médicale, avait parlé dimanche soir de 42 morts.

L'attentat a décapité le commandement local des Gardiens de la révolution pour le Sistan-Balouchistan.

Sept commandants des Gardiens de la révolution, armée idéologique du régime, dont le général Nour-Ali Shoushtari, adjoint du commandant de l'armée de terre des Gardiens de la révolution, et le général Rajab-Ali Mohammad-Zadeh, commandant pour le Sistan-Balouchistan, (...) ont été tués dans l'attentat.

(GFR)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés