L'ETA prend l'exemple du Kosovo pour exiger l'indépendance basque

L'organisation séparatiste basque armée ETA en appelle à l'exemple du Kosovo, qui veut proclamer son indépendance par rapport à la Serbie, pour réclamer celle du Pays basque vis-à-vis de l'Espagne, dans un entretien au journal basque Gara à paraître samedi.

L'ETA, qualifiée d'organisation terroriste par l'Union européenne, affirme que son combat "n'est pas une utopie", et cite en exemple à suivre l'indépendantisme kosovar, et celui de l'Ecosse, selon le site internet de Gara qui annonce l'interview à paraître.

"Ce peuple à le droit à son propre développement", selon l'ETA, tenue responsable de 819 assassinats en Espagne en presque 40 ans de violence pour tenter d'obtenir l'indépendance du Pays Basque.

Les Albanais du Kosovo, soutenus par Washington et les principaux pays européens, pourraient proclamer prochainement l'indépendance de la province serbe, ce à quoi Belgrade, soutenue par la Russie, est farouchement opposée.

En Ecosse, le parti nationaliste écossais (Scottish national party), devenu majoritaire au parlement régional en mai, s'est engagé à organiser en 2010 un référendum sur l'indépendance.

Au Pays Basque espagnol, déjà largement autonome, le chef du gouvernement régional, le nationaliste modéré Juan José Ibarretxe souhaite organiser deux consultations populaires locales d'ici 2010 et obtenir la reconnaissance finale du droit des Basques à "décider librement" de leur futur. Une option écartée par le chef du gouvernement espagnol, le socialiste José Luis Rodriguez Zapatero. (CYA)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés