L'ex-Premier ministre roumain Nastase, condamné pour corruption, a tenté de se suicider

L'ancien Premier ministre roumain Adrian Nastase, condamné mercredi à une peine définitive de deux ans de prison ferme pour corruption, a tenté de se suicider quelques heures après le verdict, a annoncé le parquet général dans un communiqué.

"Le procureur a été informé par la police d'une tentative de suicide de M. Adrian Nastase", précise le parquet.

Selon des sources médicales, M. Nastase s'est tiré une balle dans la gorge quand les policiers sont venus à son domicile. Il a été transporté dans un hôpital de Bucarest.

Aucune information n'était disponible pour le moment sur son état de santé.

Des journalistes de l'AFP présents devant la résidence de M. Nastase ont vu l'ancien chef du gouvernement transporté inconscient sur un brancard dans une ambulance.

"La Cour (suprême de Roumanie, ndlr) maintient la peine de deux ans ferme de prison", avait déclaré plus tôt mercredi la magistrate Marcela Radu.

M. Nastase, Premier ministre social-démocrate entre 2000 et 2004, était accusé d'avoir détourné en 2004 vers sa campagne électorale environ 1,5 million d'euros recueillis auprès de sociétés et d'hommes d'affaires invités à participer à un symposium.

Il est le plus haut responsable politique condamné à ce jour en Roumanie pour des faits de corruption.

L'ancien Premier ministre, qui a toujours soutenu être victime d'un procès politique, est décrit par les analystes comme le mentor politique de l'actuel Premier ministre Victor Ponta.

Son procès, comme celui de plusieurs autres hauts responsables accusés de corruption, était suivi de près par l'Union européenne. (DANIEL MIHAILESCU)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés