Publicité
Publicité

L'Iran accuse les pays occidentaux et Israël d'être derrière les attentats

L'Iran a accusé samedi les pays occidentaux et Israël d'être derrière le double attentat suicide qui a fait 27 morts jeudi dans le sud-est du pays, en dépit des fermes condamnations des attaques par l'Union européenne et les Etats-Unis.

Selon le chef adjoint de la police Ahmad Reza Radan, cité par l'agence Mehr, 40 personnes ont été arrêtées, au lendemain de l'attentat, pour "avoir provoqué des troubles" dans la ville de Zahedan. Il n'a pas fourni d'autres précisions.

"Les responsables de ce crime ont été entraînés et équipés hors des frontières et ils sont ensuite venus en Iran", a déclaré le vice-ministre de l'Intérieur Ali Abdollahi, dans des propos diffusés samedi sur le site internet de la télévision d'Etat.

"Cet acte terroriste aveugle a été perpétré par les mercenaires du 'monde arrogant'", terminologie qui désigne les puissances occidentales, a-t-il dit.

"Ceux qui ont planifié ce crime et équipé ceux qui l'ont perpétré doivent avoir conscience qu'ils sont tenus pour responsables", a ajouté M. Abdollahi, exhortant l'Afghanistan et le Pakistan voisins à "surveiller leurs frontières".

L'attaque, qui a également fait plus de 250 blessés, a visé la mosquée Jamia, à Zahedan. Elle a été revendiquée par le groupe sunnite extrémiste Joundallah, qui a affirmé avoir voulu frapper les Gardiens de la Révolution, l'armée idéologique du régime.

Les capitales occidentales ont condamné le double attentat.

Mais le président du Parlement iranien a directement accusé les Etats-Unis.

Le ministre de l'Intérieur a pour sa part incriminé Israël, ennemi juré de la République islamique. (VIM)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés