La Belgique en queue de peloton OTAN pour les achats de matériel militaire

De tous les pays de l'OTAN possédant une armée, la Belgique est, après la Slovénie, celui qui consacre le plus faible pourcentage de ses dépenses de défense (8,2%) au renouvellement de son matériel militaire, a indiqué jeudi l'Alliance atlantique.

Dans un document intitulé "Données économiques et financières concernant la défense de l'OTAN", l'Alliance souligne qu'une très large part des dépenses de défense belges va au personnel militaire et civil, qui absorbait à lui seul en 2009 74,5% du total, en hausse par rapport aux 72% de 2008 mais en baisse par rapport aux 78,9% de 2007.

Concernant les dépenses d'équipements (principalement les achats de matériel), la Belgique se situe en avant-dernière position, juste avant la Lettonie.

Selon l'OTAN, la Belgique n'a consacré en 2009 que 8,2% de ses dépenses de défense à cette fin (le même pourcentage qu'en 2008 mais en hausse par rapport aux 4,8% de 2007).

Le document, publié au premier jour d'une réunion des ministres de la Défense des 28 pays membres, révèle un recul des dépenses de défense belges entre 2008 et 2009, de 4,293 milliards d'euros à 4,048 milliards.

En pourcentage du PIB, les dépenses de défense belges ont fortement reculé, de 2,7% en moyenne dans les années 1985-1989 à 1,2% au cours des deux dernières années, en légère hausse par rapport au 1,1% des années 2005 à 2007.

L'OTAN souhaite que ses membres consacrent au moins 2% de leur PIB à la Défense.

(MMA)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés