Publicité
Publicité

La collision ferroviaire en Inde due à une "négligence"

La collision ferroviaire qui s'est produite tôt lundi matin dans l'est de l'Inde, faisait plus de 60 morts selon un nouveau bilan, est due à une "négligence" et non à un sabotage, a affirmé à l'AFP le ministre de la Protection civile du Bengale occidental.

"Ce n'est pas un acte de sabotage. C'est un tragique accident qui s'est produit à cause d'une négligence de la part de l'administration des chemins de fer", a déclaré le ministre Srikumar Mukherjee.

Selon lui, 61 personnes sont mortes et plus de 165 passagers ont été blessés, dont 89 grièvement.

Un précédent bilan faisait état de 57 morts et 120 blessés.

La ministre des Transports ferroviaires du gouvernement fédéral, Mamata Banerjee, elle-même originaire du Bengale occidental, avait auparavant déclaré à la presse que le gouvernement prendrait "toutes les mesures nécessaires pour découvrir qui est derrière cette catastrophe", sans donner plus de précisions.

Cette collision intervient deux mois après une collision ferroviaire dans ce même Etat, attribué à un sabotage des rebelles maoïstes, qui avait fait 150 morts. Un train assurant la liaison Calcutta-Bombay avait déraillé et s'était encastré dans un train de fret arrivant sur la voie d'en face.

L'Etat du Bengale occidental est l'un des nombreux Etats indiens dans lesquels sévissent les maoïstes, qui disent lutter pour la défense des paysans sans terre et des tribus. Ces guérilleros ont multiplié ces derniers mois les actions violentes, notamment contre les forces de l'ordre engagées contre eux.

(VIM)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés