Publicité

La Convention contre les armes à fragmentation peut entrer en vigueur

L'ONU a annoncé mardi qu'un 30e pays avait ratifié la Convention internationale d'interdiction des armes à fragmentation, permettant à ce document d'entrer en vigueur le 1er août.

"Les Nations unies ont reçu aujourd'hui le 30e instrument de ratification de la Convention sur les armes à fragmentation. Grâce à cela, la Convention entrera en vigueur le 1er août 2010, conformément à ses prévisions", déclare un communiqué du service de presse de l'ONU.

Un total de 104 pays ont signé la Convention depuis qu'elle a été ouverte à la signature à Oslo en décembre 2008.

Elle devait être ratifiée par au moins 30 Etats pour pouvoir entrer en vigueur. Le Burkina Faso et la Moldova ont été les 29e et 30e pays à le faire.

La Convention interdit l'usage, la production et le transfert d'armes à fragmentation (bombes ou mines) et établit des dates-butoirs strictes pour la destruction des stocks et le nettoyage des zones minées. Elle oblige également les Etats à apporter un soutien financier aux victimes survivantes et aux communautés affectées.

(EDR)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés