La Cour constitutionnelle allemande autorise le procès de Demjanjuk

La Cour constitutionnelle allemande a jugé irrecevable mercredi les ultimes recours de l'ex-garde de camp nazi John Demjanjuk pour éviter un procès, qui doit donc débuter comme prévu le 30 novembre.

M. Demjanjuk, 89 ans, doit répondre devant un tribunal de Munich de participation à près de 28.000 assassinats dans un camp d'extermination nazi en 1943 où il aurait été garde.

Au moins 35 audiences sont prévues, étalées jusqu'en mai 2010, mais le procès pourrait se prolonger au-delà.

Sur la forme, les juges constitutionnels ont refusé d'examiner deux recours déposés par l'un des avocats de M. Demjanjuk.

L'un visait à contester la date fixée par le tribunal de Munich pour l'ouverture du procès. L'autre demandait la remise en liberté de l'octogénaire, qui est en détention provisoire à Munich-Stadelheim depuis le mois de mai.

Les juges constitutionnels, basés à Karlsruhe, ont estimé que la première demande n'était pas de leur compétence et que la seconde n'était "pas justifiée".

Condamné à mort en Israël en 1988, sur la base d'accusations selon lesquelles il aurait été gardien au camp de Treblinka sous le sobriquet d'"Ivan le Terrible", Demjanjuk avait ensuite été acquitté par la Cour suprême israélienne en raison de doutes sur son identité.

(HIE)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés