Publicité
Publicité

La Grande-Bretagne va réduire à 5.500 le nombre de ses soldats en Irak

La Grande-Bretagne va réduire ses troupes dans le sud de l'Irak de 7.100 à 5.500 soldats mais y maintiendra des forces en état de combattre, a annoncé mercredi le Premier ministre britannique, Tony Blair. Le Danemark, un des fidèles alliés des Etats-Unis, va retirer l'ensemble de ses quelque 460 soldats déployés en Irak en août, a indiqué pour sa part le Premier ministre danois, Anders Fogh Rasmussen.