Publicité

La Guinée paralysée: tirs dans un camp militaire, 88 morts au total

Au moins six manifestants ont été tués lundi dans la banlieue de Conakry, portant à 88 le nombre de morts depuis début janvier en Guinée, paralysée par la reprise d'une grève générale pour exiger le départ du président Lansana Conté, au pouvoir depuis 23 ans.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés