La justice japonaise dénie aux Chinois tout droit à une indemnisation

La Cour suprême de Tokyo a jugé vendredi que les Chinois victimes d'exactions ou d'asservissement de la part des autorités japonaises pendant la Seconde Guerre mondiale n'étaient pas habilités à réclamer à titre individuel des compensations à l'Etat nippon.

Publicité
Publicité

Echo Connect