La moitié des 1,3 million de déplacés haïtiens ont un abri d'urgence

La moitié des quelque 1,3 million d'Haïtiens sans toit depuis le tremblement de terre du 12 janvier disposent désormais d'un abri d'urgence, a affirmé dimanche la Croix-Rouge.

Mais il faut encore parvenir à abriter le reste de cette population avant que la saison des pluies n'atteigne son pic au mois de mai, ajoute l'organisation.

"Les besoins sont encore énormes", affirme Gregg McDonald, un membre de la Croix-Rouge qui dirige la coordination de la distribution d'abris en Haïti.

La Fédération Internationale de la Croix-Rouge et le Croissant rouge ont affirmé dans un communiqué que "les tentes et matériels d'abri avaient bénéficié jusqu'ici à 650.000 personnes, soit la moitié de l'objectif visé".

La Croix-Rouge espère avoir les deux-tiers de tous les déplacés sous des abris d'urgence d'ici le 1er avril et la totalité des 1,3 million de personnes d'ici le 1er mai.

Simultanément, les ONG et le gouvernement haïtien tentent de convaincre les déplacés de revenir dans leurs quartiers ou de vivre avec de la famille pour désengorger les camps de tentes.

Beaucoup de ces camps impromptus ont surgi sur des terrains bas qui vont se couvrir de boue dès que les pluies vont sévir.

Cinq aires d'installations munies de sanitaires sont en train d'être mises en place en dehors de la ville.

Le tremblement de terre en Haïti a tué plus de 220.000 personnes et détruit la moitié de l'économie du pays, déjà le plus pauvre des Amériques.

(SCM)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés