La MONUC continuera à aider l'armée congolaise à traquer les FDLR

Les Casques bleus de la Mission des Nations Unies en République démocratique du Congo (MONUC) vont continuer à appuyer l'armée congolaise dans sa traque des rebelles hutus rwandais encore présents dans l'est du pays. C'est ce qu'a affirmé mercredi le "patron" de la MONUC, Alan Doss.

"Nous allons épauler les FARDC (Forces armées de la RDC)" dans leur action contre les FDLR (les Forces démocratiques de Libération du Rwanda, les rebelles hutus réfugiés depuis 1994 dans l'est de l'ex-Zaïre)", a déclaré le diplomate britannique.

Il aussi annoncé que la MONUC apportera son appui aux brigades nouvelles intégrées de l'armée congolaise, qui incorporent des membres de l'ex-rébellion du général tutsi Laurent Nkunda.

La traque des FDLR, un des principaux facteurs d'instabilité dans la région des Grands Lacs car certains d'entre eux ont participé au génocide de 1994 au Rwanda, a justifié le lancement d'une opération militaire conjointe -et inédite- entre les armées congolaise et rwandaise entre le 20 janvier et le 25 février dans la province du Nord-Kivu.

(NLE)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés