La MONUC va continuer à aider l'armée congolaise à traquer les FDLR

Les Casques bleus de la Mission des Nations Unies en République démocratique du Congo (MONUC) vont continuer à appuyer l'armée congolaise dans sa traque des rebelles hutus rwandais encore présents dans l'est du pays, a affirmé mercredi le "patron" de la MONUC, Alan Doss.

"Nous allons épauler les FARDC (Forces armées de la RDC) dans leur action contre les FDLR (les Forces démocratiques de Libération du Rwanda, les rebelles hutus réfugiés depuis 1994 dans l'est de l'ex-Zaïre)", a déclaré le diplomate britannique au cours d'un point de presse à Kinshasa.

La traque des FDLR, un des principaux facteurs d'instabilité dans la région des Grands Lacs, a justifié le lancement d'une opération militaire conjointe - et inédite - entre les armées congolaise et rwandaise entre le 20 janvier et le 25 février.

Depuis le retrait des troupes rwandaises, les FARDC poursuivent seules la chasse aux FDLR, avec un soutien logistique et matériel de la MONUC, toujours en attente d'un renfort de 3.000 hommes promis l'an dernier.

(GFR)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés