La mort d'un journaliste d'opposition au Belarus, "une grande perte"

L'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) a déploré lundi la mort du fondateur du plus influent site internet d'opposition au Bélarus, Oleg Bebenine, retrouvé pendu alors que ses collègues rejettent la thèse du suicide avancée par le Parquet.

Oleg Bebenine, 36 ans, fondateur-dirigeant du site charter97, a été retrouvé mort vendredi dans sa maison de campagne près de Minsk, selon le site internet.

"La mort de Bebenine est une grande perte pour le journalisme belarusse", a déclaré la représentante de l'OSCE pour la liberté des médias, Dunja Mijatovic, dans un communiqué.

"Son site internet reste l'une des seules sources non-gouvernementales d'information et son personnel faisait constamment l'objet de pressions de la part de l'administration officielle", a-t-elle rappelé.

Selon les autorités du Bélarus, la thèse du suicide est la plus probable dans cette affaire, mais Mme Mijatovic s'est félicitée que le Parquet général ait indiqué qu'il examinerait également d'autres causes possibles du décès.

Plusieurs journalistes et hommes politiques passés dans l'opposition sont morts ou ont disparu ces dernières années au Bélarus, ancienne république soviétique dirigée depuis 1994 d'une main de fer par le président Alexandre Loukachenko, dont la politique a été sèvèrement critiquée par le site charter97.

(MPK)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés