La police disperse par la force des milliers d'opposants à Téhéran (update)

La police déployée en force à Téhéran a tiré mercredi des gaz lacrymogènes pour disperser des milliers de manifestants de l'opposition qui tentaient de se rassembler dans le centre de Téhéran, en marge d'une manifestation officielle anti-américaine, selon des témoins.

Un nombre indéterminé de manifestants ont été blessés ou arrêtés, ont-ils précisé.

Malgré l'interdiction des autorités, les partisans de l'opposition qui conteste la réélection du président Mahmoud Ahmadinejad sont descendus dans la rue, profitant de l'organisation par le pouvoir d'un rassemblement pour marquer le 30e anniversaire de la prise de l'ambassade des Etats-Unis à Téhéran.

Mais la police, des membres des forces de sécurité habillés en civil et la milice islamique des Bassidj, mobilisés pour l'occasion, sont intervenus contre eux à coups de bâtons et de tirs de gaz lacrymogènes, ont-ils ajouté.

Sur l'avenue menant à la place Haft-e Tir, deux groupes de manifestants se faisaient face. Les partisans du pouvoir criaient "Mort à l'Amérique" et ceux de l'opposition répliquaient "Mort à la Russie", selon les témoins. La police tentait aussi de disperser ce dernier groupe.

(GFR)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés