La politique d'Obama en matière de sécurité nationale se rapproche de celle de Bush

La politique de sécurité nationale du président démocrate des Etats-Unis Barack Obama se rapproche de celle établie par son prédécesseur républicain George W. Bush, surtout dans le domaine de la lutte contre le terrorisme, estime l'American Civil Liberties Union (ACLU), une association américaine qui se bat pour préserver les libertés civiles.

L'ACLU souligne dans un rapport les bons et les mauvais résultats enregistrés par Obama depuis 18 mois. Si le premier président noir des Etats-Unis a désavoué certaines des pires pratiques de l'administration Bush en matière de sécurité nationale, il est sur le point d'en institutionnaliser d'autres, créant une "nouvelle normalité". Dans un document de 22 pages, l'ACLU explique que "les progrès significatifs ont souvent été suivis par des retours en arrière".

Parmi les points positifs, l'ACLU souligne le premier pas fait par Obama vers l'interdiction de la torture et de la détention par la CIA dans des lieux secrets à l'étranger. Le président n'est par contre pas parvenu à éliminer certaines pratiques en place sous son prédécesseur comme les commissions militaires et la détention illimitée. A l'inverse, il a même étendu le controversé "targeted killing progam" (l'élimination des terroristes suspectés) établi par Bush.

"Nous pressons l'administration Obama de se réengager dans les idéaux autour desquels il avait articulé ses premiers jours à la Maison blanche. Le président Obama ne doit pas faire de la 'global war' la nouvelle formalité", conclut l'ACLU. (MDP)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés