La télévision officielle confirme "plusieurs" morts dimanche à Téhéran

Le site de la télévision iranienne officielle a confirmé que les affrontements dimanche entre manifestants de l'opposition et forces de l'ordre avaient fait "plusieurs morts et blessés des deux côtés".

"Des affrontements ont éclaté en certains endroits alors que des (personnes) commémorant le deuil de Hossein se sont dressées contre des émeutiers qui multipliaient les provocations et les destructions", selon ce site.

"Plusieurs (personnes) des deux côtés ont été tuées ou blessées durant ces affrontements", a ajouté le site sans autres précisions.

Selon les décomptes de plusieurs sites internet de l'opposition, au moins cinq manifestants ont été tués dimanche par les forces de l'ordre, dont certains par balles à la suite de tirs. Un neveu du chef de l'opposition Mir Hossein Moussavi, tué par balle, fait partie des victimes.

Dans un premier temps, le chef de la police de Téhéran avait démenti que des manifestants aient trouvé la mort lors des affrontements de dimanche, les plus sanglants depuis les grandes manifestations de juin contre la réélection contestée du président Mahmoud Ahmadinejad.

M. Azizollah Rajabzadeh avait affirmé également que "la police n'a pas procédé à des tirs, et les membres des forces de l'ordre n'ont pas d'armes de guerre avec eux".

La formulation de la télévision officielle iranienne, évoquant des contre-manifestants "commémorant le deuil de Hossein" plutôt que des forces de l'ordre, pourrait faire allusion aux bassidjis, les miliciens en civil du régime islamique, massivement mobilisés par le gouvernement à chaque manifestation de l'opposition.

(DEF)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés