La Turquie déplace des forces à la frontière syrienne

La Turquie a déplacé un convoi de véhicules militaires et une batterie de missiles sol-air à la frontière syrienne, après la perte d'un de ses avions de combat abattu par la Syrie, ont indiqué jeudi les médias turcs.

Cette information n'a pas été confirmée de source officielle.

Une trentaine de véhicules militaires et un camion tirant une batterie de missiles ont quitté leur base de la province de Hatay (sud), pour se rendre à la frontière, a affirmé le journal Milliyet.

La chaîne publique TRT a diffusé des images d'un blindé M113 équipé de lance-missiles pouvant tirer huit missiles sol-air Stinger, tracté par un semi-remorque.

Des médias turcs avaient indiqué mercredi que des blindés avaient été envoyés à la frontière, ainsi que des équipements radio et radar supplémentaires, une information qui n'avait pas été confirmée par l'Etat-major turc.

Mardi devant le Parlement à Ankara, le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a violemment condamné le régime syrien, qualifié de "dictature cruelle", et affirmé que les règles d'engagements militaire vis-à-vis de la Syrie avaient été changées, ajoutant: "tout élément militaire qui posera (..) un danger de sécurité à la frontière turque venant de la Syrie" sera considéré comme une cible.

Selon le journal Taraf, la Turquie envisage de créer une "zone de sécurité" le long de sa frontière, en territoire turc, suite à cet incident.

Selon les médias turcs, les déploiements de forces turques à la frontière syrienne constituent un avertissement tant à la Syrie qu'aux rebelles du PKK, qui ont multiplié leurs attaques ces derniers mois.

(MUA)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés