Le Canada secoué par un séisme sans gravité juste avant le sommet du G20

Un séisme d'une magnitude d'au moins 5,5 a secoué mercredi Montréal, Ottawa et Toronto, faisant descendre dans la rue des milliers de personnes, juste avant les sommets du G8 et du G20 qui vont attirer au Canada de nombreux chefs d'Etat et manifestants.

Le tremblement de terre n'a pas fait de victimes et presque pas de dommages matériels, à l'exception de quelques murs légèrement fissurés. Mais il a produit une grande impression dans les grandes villes qu'il a secouées.

La secousse survenue à 17h41 GMT (19H41 HB) a été ressentie jusqu'à Toronto, site du sommet du G20 qui commence samedi, et dans le nord des Etats-Unis, jusqu'à Cleveland dans l'Ohio.

Sa magnitude du moment a d'abord été estimée à 5,7, selon les informations préliminaires de la Commission géologique du Canada, mais l'Institut de géophysique des Etats-Unis l'a pour sa part située à 5 (chiffre révisé).

L'épicentre a été localisé à environ 50 km au nord d'Ottawa.

Les murs des immeubles du centre de Montréal ont tremblé pendant quelques dizaines de secondes, mais on n'a observé aucun signe de panique dans les rues. En revanche, dans le centre d'Ottawa, une séance du sénat a été interrompue et les sénateurs se sont retrouvés sur la pelouse devant le parlement qui a été évacué, ainsi que plusieurs grands immeubles du centre-ville.

(CYA)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés