Le cessez-le-feu de l'ETA jugé "insuffisant" par le gouvernement espagnol

L'annonce dimanche d'un cessez-le-feu par l'ETA a été qualifié "d'insuffisante", lundi par le ministre espagnol de l'Intérieur Alfredo Perez Rubalcaba qui a exigé du groupe armé basque un "abandon complet et définitif de la violence".

"Ce communiqué est très loin" de ce que le gouvernement espagnol exigeait de l'ETA et de son bras politique Batasuna, à savoir un abandon définitif et sans condition de la lutte armée, a souligné le ministre sur la télévision publique espagnole TVE, formulant ainsi son premier commentaire sur cette annonce.

"Le ministère de l'Intérieur va maintenir à l'identique sa politique antiterroriste" de lutte contre le groupe basque armé, a-t-il encore déclaré.

L'ETA, tenue pour responsable de la mort de 829 personnes en près d'un demi-siècle de violences, a annoncé dimanche un cessez-le-feu, après un an sans attentat et de nombreuses arrestations de ses membres, mais sans préciser si cette trêve était temporaire ou définitive. (VIM)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés